Le Bitcoin : La solution ultime contre la crise Financière à venir ?

Le bitcoin est une crypto monnaie créée après la crise financière de 2008, par un certain Satoshi Nakamoto afin de permettre aux citoyens de reprendre le contrôle sur leur argent en s’affranchissant du système monétaire actuel, avec un système d’échange de la valeur décentralisée permettant un échange de personne à personne (peer to peer) sans intermédiaire, avec une validation des transactions effectuées par des calculs informatiques complexes et une base de données répliquée sur chaque ordinateur du Réseau appelé : La Blockchain.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous écrire un article pour vous parler de cette crypto monnaie, sujet  souvent controversé afin de répondre à vos idées reçues sur cette nouvelle monnaie numérique et de répondre à vos interrogations et vos idées reçues.

 

Idée reçue N°1 : Le Bitcoin est utilisé par la Mafia, les trafiquants et les Hackers du Darknet

Ce n’est pas la meilleure des idées pour eux, en effet le Bitcoin est une technologie assez facilement “traçable” à l’aide d’outils accessibles de manière publique, par exemple : https://www.blockchain.com/fr/explorer

Mais c’est son passé sulfureux qui lui vaut cette mauvaise réputation, en effet certaines crypto monnaies anonymisées comme Monéro (XMR)  permettent à des personnes aux intentions douteuses d’effectuer des transactions de manière anonyme. Mais aussi du fait que le Bitcoin a été longtemps utilisé sur les forums du Darknet ( Partie d’internet caché, la surface immergée de l’iceberg)  pour les transactions permettant l’achat de produits illégaux divers.

Source : Hackernoon

Toute valeur d’échange comme l’euro, le dollar, l’or ou le Bitcoin peuvent être utilisé d’une bonne ou d’une mauvaise manière, mais le Bitcoin ne se caractérise pas par une utilisation illégale cela ne concerne qu’une faible proportion des transactions (et heureusement).

Aujourd’hui de nombreuses crypto monnaies se basent sur la technologie de la blockchain mise en lumière par le Bitcoin, qui permet une avancé technologique incroyable et des solutions ingénieuses qui évoluent rapidement chaque jour.

Idée reçue N°2 : Le Bitcoin est une arnaque, une pyramide ponzi…

Faux, bien que beaucoup d’arnaques entourent la sphère des personnes qui s’intéressent à ces technologies, le Bitcoin n’est pas une arnaque.

Comment je peux en être aussi sûr ?

LE Bitcoin ne peut pas être une arnaque, car c’est tout le principe du système, toutes les transactions sont publiques et analysées par tous les ordinateurs participant au réseau ( qui obtiennent une récompense contre leur participation ), la blockchain sur laquelle est adossé le Bitcoin est donc un livre répliqué sur chaque participant, si un participant ajoute une transaction de création elle sera immédiatement détruite par la vérification des autres participants, le réseau est donc fondé non pas sur la confiance de ces utilisateurs, mais sur la confiance dans les algorithmes de vérification du réseau décentralisé de la blockchain.

De plus si vous acceptez de croire qu’une monnaie peut être imprimée sans que la valeur imprimée ne repose sur une valeur sous-jacente il serait dans ce cas intéressant de commencer à vous intéresser aux devises telles que l’euro ou le dollar qui peuvent être imprimé de manière illimitée :

https://www.lepoint.fr/economie/coronavirus-la-bce-sort-le-bazooka-avec-750-milliards-d-euros-19-03-2020-2367879_28.php

https://www.thecointribune.com/actualites/il-y-a-quelques-jours-la-fed-a-imprime-lequivalent-de-10-millions-de-bitcoin/

 

Mais, la reine des crypto monnaies a connu des heures sombres qui lui font découler cette mauvaise réputation :

  • Le hack de la plateforme d’échange MtGox le
  • Le Vol de 120 000 Bitcoins sur la plateforme Bitfinex (720 M$) en Août 2016
  • Le piratage de CoinCheck en Janvier 2018
  • Et plusieurs autres…

Mais tous ces piratages ont été possible par les failles présentes dans les plateformes d’échanges et autres services et ne sont pas des piratages du réseau bitcoin mais bel et bien un piratage des fonds laissés par les utilisateurs sur ces plateformes, une des règles élémentaires de cette technologie est le fait de posséder ces clés d’accès privés avec la phrase désormais connu :

“Not your keys, not your bitcoin” (Ndlr : “Pas vos clés, pas vos bitcoins”)

Ce qui signifie que si vous laissez une plateforme disposer de vos clés privées vous mettez en péril la sécurité de vos fonds et c’est pour cette raison qu’il est important de stocker ces bitcoins et ces crypto monnaies dans des portefeuilles à froid appelés “cold wallet”, dans des portefeuilles logiciels appelés “software wallet” ou sur des portefeuilles papier appelés “paper wallet”.

Une solution technologique a d’ailleurs permis de résoudre cette complexité du réseau en distribuant des portefeuilles de crypto monnaie à froid appelé “crypto wallet” :

Cette article vous aide à choisir le votre afin de sécuriser vos crypto devises :

https://www.presse-citron.net/top-4-meilleurs-wallet-securiser-crypto-monnaies/ 

 

Idée reçue N°3 : Les Simpson ont prédit le Bitcoin

Les Simpson sont un peu le Nostradamus de notre époque, ils ont correctement prédit un nombre assez conséquent d’événements comme l’élection de Donald Trump à la présidence Américaine,  le scandale d’espionnage de la NSA, les smartwatches, les discutions facetime et l’acquisition de Fox par Disney.

Dans un épisode des simpson, les crypto monnaies sont bien définies comme “l’argent du futur”, mais le bitcoin existait déjà avant la création de cet épisode ils ne prédisent donc pas la création du bitcoin mais son utilisation en temps que moyen de paiement dans la vie de tous les jours.

L’épisode en Question :

Idée reçue N°4 : Le Bitcoin est une catastrophe environnementale énorme.

Faux, bien que la consommation énergétique du Bitcoin est importante elle est bien moindre que l’énergie utilisée pour faire fonctionner le système financier actuel.

De plus, il faut comprendre une chose : les mineurs qui sont des personnes qui mettent à disposition des ordinateurs puissants dans le but de “miner” du Bitcoin ont besoin que leurs installations soient profitables pour continuer à miner, il est donc important pour eux que l’électricité soit à prix très bas ou gratuite, et c’est pour ça qu’une grande partie de l’électricité consommée par le réseau Bitcoin est en fait de l’électricité soit produite en excès et non consommée, soit de l’énergie renouvelable générée par des barrages hydrauliques, des panneaux solaires ou des éoliennes.

Pour en savoir plus sur la controverse écologique : 

https://bitcoin.fr/le-bitcoin-et-lenvironnement-entre-verites-mensonges-et-perspectives/

Idée reçu N°5 : On peut devenir riche en minant du Bitcoin avec son ordinateur

Faux, non ce n’est plus possible (malheureusement) de devenir riche en minant du bitcoin avec son ordinateur, lors des premiers mois de l’existence du bitcoin il était possible de miner avec son ordinateur personnel quelques centaines de Bitcoin par semaine, mais avec l’ajustement de la difficulté qui est un processus qui ajuste le nombre de Bitcoin en fonction du nombre de personnes qui “prêtent” la puissance de leur ordinateur au réseau de la Blockchain Bitcoin, le nombre de bitcoin miné est divisé par la puissance allouée à la Blockchain donc logiquement, plus le réseau a connu une augmentation du nombre de mineurs et plus la récompense est faible puisque divisée par la taille de la puissance de calcul allouée au réseau.

Idée reçue N°6 : On peut devenir riche en achetant du Bitcoin

Vrai et Faux, on ne connait pas l’avenir ni l’évolution du cours du bitcoin donc on ne peut pas réellement prédire son cours et savoir si le prix évoluera vers le haut ou vers le bas.

Néanmoins on peut se poser la question en essayant de mieux comprendre le fonctionnement de cette technologie et la comparer avec notre moyen d’échange de la valeur actuelle.

Certaines personnes sont devenues millionnaires en achetant du bitcoin alors qu’il ne valait que quelques euros, parmi lesquels les frères winklevoss  qui ont fondé leur propre application “Gemini”.

A l’heure actuelle 11 000 adresses de portefeuille sont millionnaires en bitcoin.

Idée reçue N°7 : Le bitcoin, c’est de l’OR

Bien que le Bitcoin est l’or partagent des caractéristiques communes, ils ont tous deux des avantages et des inconvénients mais, également des caractéristiques qui les distingues.

L’or est une la valeur refuge par excellence dans des périodes d’incertitudes et est utilisé comme valeur d’échange depuis plus de 5000 ans, il permet de mettre une valeur monétaire importante dans un objet petite taille au faible encombrement. C’est une monnaie d’échange universel reconnue dans le monde entier, infalsifiable et disponible en quantité limitée.

De l’autre côté nous avons le Bitcoin, une technologie jeune qui a moins de 12 ans, qui permet de transporter une valeur importante dans un petit objet que l’on appelle “Wallet” (portefeuille),

Exemple d’un wallet physique Le leadger Nano X

stocker-ses-cryptos-monnaies-en-toute-sécurité
Cette clé USB peut contenir des milliards d’euros et ne pèse que 32 grammes.

 

Comme l’or, le Bitcoin est disponible en quantité limitée (21 Millions au maximum), et est infalsifiable.

De plus , le Bitcoin peut être acheté de manière rapide et sécurisée en quelques minutes via des plateformes reconnues telles que Coinbase.com contrairement à l’or qui nécessite des semaines d’attentes en temps normal et encore plus avec la période de crise actuelle liée au Coronavirus comme le décrit cet article :

https://www.rtl.fr/actu/insolite/coronavirus-penurie-de-lingots-d-or-apres-la-chute-des-cours-boursiers-7800317475

Idée reçue N°8 : Le bitcoin n’a pas de valeur réelle

Faux.

D’ailleurs,  comment savons-nous que le Bitcoin vaut ce qu’il vaut aujourd’hui ?

On ne le sait pas, enfin… ce n’est pas nous qui le décidons, la valeur d’un actif, d’une monnaie ou d’un bien est basée sur plusieurs critères dont le principal est la confiance qu’on lui accorde.

Le valeur du Bitcoin repose donc sur la confiance qu’on lui accorde, à la manière d’une monnaie fiduciaire, d’une action d’une entreprise ou d’une matière comme le gasoile par exemple.

Une histoire d’offre et de demande :

Il y a un autre point important dans la création de la valeur, la loi de l’offre et de la demande, si une personne à un objet à échanger (offre) contre un certain prix avec une autre personne ( Demande ), alors l’objet (offre) obtient une valeur qui est fixée en fonction de l’offre disponible ( Nombre de personnes qui souhaitent vendre leur Bitcoin ) et de la Demande ( Nombre de personnes qui souhaitent acheter du Bitcoin ).

Et c’est cette variation de ces deux variables ( Offre & Demande ) qui provoquent la variation des prix vers le haut ou vers le bas.

Graphique d’illustration de la loi de l’offre et de la demande

 

Idée reçue N°9: Le bitcoin est risqué

C’est vrai, comme tout ce que vous achetez, les actifs financiers comportent des risques comme le fait de posséder des actions ou d’acheter des métaux précieux, les prix peuvent évoluer dans les deux sens.

Mais c’est souvent la volatilité du Bitcoin qui est pointée du doigt avec des journées et semaines d’augmentations ou de baisses subites, mais au regard de la situation actuelle nous pouvons voir que la volatilité peut être présente dans n’importe qu’elle classe d’actif, par exemple prenez les bourses du monde entier depuis le début de la crise du coronavirus : ( bleu = Bitcoin, rouge = S&P500 (Bourse Américaine), vert = CAC40 (Bourse de Paris))

 

Si vous souhaitez allez plus loin,

Je vous conseille cette excellente vidéo du Youtubeur grand public “Amixem” qui interview “Owen Simonin” de la chaîne Hasheur spécialisé en crypto monnaie :

De nombreux concepts y sont abordés, l’explication du fonctionnement de la Blockchain, du whitepaper, mais également des réflexions plus profondes sur le futur des crypto monnaies par exemple dans le domaine des jeux vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *