Unibright, la blockchain facile pour les entreprises

Unibright est persuadé que la Blockchain est ce dont les entreprises ont besoin, pour réduire leurs dépenses, changer de modèle de business et agrandir leur cercle de relations. Mais les développeurs Blockchain sont rares, coûtent une fortune et, la plupart du temps, les entreprises ne savent pas par où commencer dans ce domaine.

C’est pour cela qu’ Unibright a conçu une solution sans code ou presque permettant aux entreprises de lancer des applications basées sur des Smart Contracts à partir de modèles et de les publier sur les différentes blockchains comme Ethereum.

 

Au coeur d’ Ethereum Entreprise Alliance

 

Unibright est une entreprise Allemande derivée de SPO Consulting GmbH (voir spo.de), d’ailleurs, le PDG et le directeur de la technologie d’Unibright en sont toujours membre du conseil d’administration. L’équipe a de nombreuses années d’expérience dans le secteur des activités de systèmes d’intégration, particulièrement avec SAP et les solutions basées sur le cloud.

 

 

Des géants comme Lufthansa, Deutsche Bahn utilisent déjà les solutions blockchain Unibright depuis fin 2018. SPO possède également de nombreux partenaires comme Samsung, Siemens, Unilever et il ne serait pas surprenant de les voir utiliser Unibright très prochainement si ce n’est pas déjà le cas.

Unibright est également membre de l’ Ethereum Enterprise Alliance (EEA) aux côtés de géants comme Microsoft, Accenture, Intel, JPMorgan. EEA a pour but de faire d’Ethereum le premier choix pour les entreprises en leur apportant des transactions anonymes, de la performance et de pouvoir profiter de la blockchain publique (réseau principal) et privée (Hyperledger) proposée par Ethereum.

 

 

UBT, la clé pour Unibright

 

La cryptomonnaie d’ Unibright $UBT est un ERC20 sur la blockchain Ethereum. Le jeton agit comme un coupon pour accéder aux services Unibright, Il est le seul moyen d’ y accéder. L’utilisateur devra déposer assez de jetons UBT pour couvrir sa consommation de services pour 1 mois, Le site Unibright.io possède un calculateur pour savoir combien de jetons une entreprise doit acheter selon ses besoins.

Passé ce délai d’un mois, il pourra racheter les jetons qui se trouvent déjà bloqués dans Unibright. En revanche, il ne pourra jamais retirer ses jetons de la structure pour les vendre sur le marché des cryptomonnaies. Le nombre total d’ UBT en circulation sera donc réduit au fur et à mesure que le nombre de clients augmente, ce qui exercera une pression à la hausse sur le prix des jetons.

 

 

Il est possible d’acheter des UBT avec de l’Ethereum sur kyberswap.io ou uniswap.io.

Les frais des smart contracts générés dans la structure devront être payés en UBT par les clients directement à Unibright. Il y a de nombreux autres cas pour lesquels des paiements en UBT seront nécessaires comme par exemple accéder à des modèles spéciaux ou regrouper des paiements pour plusieurs blockchains.

Un UBT s’échange, au moment de la rédaction de l’article à 0,31 $ ou 0,00145765 Eth. Il est très forte hausse de 200% sur un mois. Fait rare, tous les UBT sont en circulation Soit 139 000 000 au total. Unibright a connu deux ans de prix bas dû au marché baissier des cryptomonnaies, en effet son ICO a eu lieu début 2018, au début du marché baissier. Plus une entreprise rejoint Unibright tôt et plus elle bénéficie d’un tarif avantageux sur les UBT.

 

 


Prêt pour le protocole Baseline

 

Stefan Schmidt, Le directeur de la technologie à Unibright, occupe un des 11 sièges du comité de pilotage technique (TSC) du protocole Baseline, une initiative open source permettant aux entreprises d’utiliser n’importe quelle blockchain publique, comme Ethereum, comme intergiciel, tout en conservant les données sensibles secrètes .

En effet, le problème d’un smart contract classique sur une Blockchain publique est qu’il est toujours possible pour une tierce partie d’essayer d’analyser les informations s’y trouvant, comme par exemple l’heure ou bien le nombre de participants. Le même problème se pose sur une blockchain privée où certains participants au processus pourraient analyser certaines informations.

Avec Unibright Les différentes parties peuvent recevoir un livre de code partagé “shared codebook”, au lieu d’un smart contract, qui contient le flux de travail sous forme de code correspondant à la blockchain utilisée. L’architecture de Baseline s’assure que tous les participants utilisent bien le même livre de code partagé et exécute le code, toujours dans l’architecture de Baseline, en dehors de la blockchain publique.

Les participants peuvent alors vérifier le statut du processus sur la Blockchain publique, utilisée comme un office notarial, sous formes de hachages sans qu’un participant extérieur ne puisse savoir qui sont ces participants ni la date, l’heure, le nombre de participants etc.

Ce protocole offre anonymat, performance et sécurité, tout en conservant l’impartialité et l’immutabilité d’une blockchain publique decentralisée comme Ethereum, qui de surcroît, est disponible 24h/24 et 7j/7. Il permet aussi la “tokenisation”, donne accès à la Defi (finance décentralisée) et à l’identité digitale. La structure Unibright est totalement compatible avec le protocole Baseline, elle fournit tous les outils nécessaires au cycle de vie complet de l’entreprise.

 

Voici une Vidéo de Stefan Schmidt montrant la complémentarité entre Unibright, Baseline et le réseau principal public d’ Ethereum.

 

 

Les outils sans code Unibright

 

 

Parmis les outils qu’ Unibright met à disposition de ses utilisateurs, il y a :

  • UB Workflow Designer. C’est module qui permet à une entreprise sans aucune connaissance en Blockchain, sans développeur spécialisé, de mettre en place un flux de travail ou “workflow” et ainsi de définir visuellement son cas d’utilisation. L’utilisateur a alors l’option de générer le code pour n’importe quel smart contract sur toutes les blockchains disponibles comme Solidity pour Ethereum. L’entreprise a seulement besoin du spécialiste du domaine qui sait à quoi doit ressembler le processus de validation.

 

  • C’est l’ Unibright Contract Lifecycle Manager transforme ce “workflow” défini et modulé visuellement en code et génère un smart contract pour la plateforme approprié simplement en appuyant sur un bouton.

 

  • L’ Unibright Explorer permet de surveiller tout le processus parmis tous les smart contracts sur les différentes plateformes. Il aide les entreprises à décrire les données présentes sur la Blockchain choisie pour leurs employés et leurs clients.

 

  • Et enfin Unibright Connector connecte les smart contract avec le monde réel, se connecte facilement aux ERP tels que SAP. Cet outil permet également de connecter les différents protocoles Blockchain entre eux.

 

Voici une démonstration en anglais de l’utilisation d’ Unibright.

 

 

 

Conclusion

 

Unibright a tout pour se hisser au sommet du classement des cryptomonnaies. De fortes connexions avec certaines des plus grandes entreprises au monde, son potentiel de croissance est gigantesque notamment par le biais de la tokénisation des titres.

Sa technologie est opérationnelle et le plan semble avoir été préparé de longue date dans l’ombre pour aujourd’hui arriver sur le marché au meilleur moment, celui où la Chine annonce le lancement de sa blockchain et sa monnaie digitale nationale. La blockchain chinoise sera compatible avec Ethereum.

Ethereum sera très certainement au centre du monde de l’entreprise et de la finance très prochainement. Unibright, avec ses experts, son innovation est prêt a accueillir les entreprises et à les accompagner dans ce nouvel univers qu’est la technologie blockchain.

 

 

 

 

 

 

 

 

0x5432026A93aB48ae1498f80A6eB36402eEDDdCEd

Bitcoin et Blockchain Enthousiaste depuis octobre 2017, je suis quotidiennement l'actualité du milieu et je m'intéresse tout particulièrement à l'éco systeme Ethereum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *